Astuces pour réduire le stress source de récidives de cystites chez le chat

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/astuces-reduction-recidives-cystites.jpg

Comme chez les humains, le stress peut être très présent chez le chat, ce stress est souvent déclencheur de nombreuses perturbations de son comportement et de maladies comme des cystites parfois très douloureuses.

En trouvant des solutions d’organisation de notre vie autour des 5 sources de stress capitales de nos chats en l’occurrence le territoire, l’environnement social, l’environnement sonore, l’environnement olfactif et l’alimentation, nous pourrons réduire de manière considérable le stress à la maison.

Le territoire

Le chat est avant tout un animal territorial, son territoire l’apaise mais peut également le stresser énormément. Voilà pourquoi il est si important de lui offrir un foyer respectant ses besoins afin qu’il se sente vraiment bien. Il se compose de 4 zones distinctes dans la maison :

     

    En savoir plus sur les troubles urinaires chez le chat

  • Le coin litière avec une litière placée dans un coin tranquille en dehors des lieux de passages ou trop fréquentés, éloigné du coin repas. Si la configuration ne le permet pas, on peut placer un paravent. Il est conseillé de rajouter 1 à 2 litières par chat si des malpropretés survenaient. Il est par ailleurs recommandé de nettoyer les bacs quotidiennement et d’en changer tous les ans.
  • Le coin repas composé d’une gamelle d’eau et de nourriture devant être suffisamment éloignées pour que l’eau ne soit pas souillée.
  • Le(s) coin(s) repos : La plupart du temps votre chat choisit lui-même ses endroits préférés que ce soit au fond d’un placard, à proximité d’une source de chaleur ou sur un canapé douillet. Les chats adorent être perchés. Aménagez-lui des espaces en hauteur (étagères, dessus de meubles, arbres à chat, hamacs pour chats) pour qu’il observe tous les mouvements de la maison entre 2 siestes. Evitez les portes fermées, rien de plus stressant pour un chat !
  • Les espaces jeux et griffades : Observez où se déroulent ses moments de jeux et d’activité pour y placer quelques jouets variés et en changer régulièrement. Un chat a besoin de beaucoup se défouler. S’il s’ennuie et n’a pas accès à l’extérieur, il peut générer du stress et du surpoids. Griffer est un comportement naturel chez le chat. Installez-lui des griffoirs de préférence dans un lieu de passage sur un support vertical, le chambranle des portes, un arbre à chat peut tout à fait convenir mais pas situé au fond de la pièce. Des phéromones spécifiques sont maintenant à disposition pour aider à faire comprendre au chat que le griffoir à disposition est l’endroit idéal pour faire ses griffes et ça marche !
  • Si des changements sont à venir dans le foyer (travaux, changement de mobilier, bébé à la maison), quelques précautions sont à prendre : soit isoler le chat le temps du bouleversement en reproduisant ses 4 coins familiers dans la pièce choisie ou amener les changements en douceur en s’aidant de substances apaisantes par exemple.
  • Lorsqu’un chat a un accès à l’extérieur, l’installation d’une chatière peut être intéressante pour annihiler le stress de la frustration de ne pouvoir sortir à l’instant choisi. De même en cas de mésentente avec ses colocataires, il est bon d’autoriser l’accès à l’extérieur si c’est possible afin d’agrandir le territoire.

L’environnement social

Votre chat peut être très attaché aux membres de son foyer (humains, chiens, congénères) mais vous ne serez jamais son maître et toute marque de domination (ordres forts, cris, réprimandes, contraintes) sera subi comme un stress…préférez la récompense pour une éducation respectueuse et non stressante. Laissez-le avoir son espace.

Tout changement de la configuration du foyer (naissance, décès, colocation, mariage, divorce, départ des enfants) devra être contrebalancé par une attention particulière portée au chat (séances de jeux ou contacts plutôt que par une distribution de nourriture).

La règle de base pour bien vivre en société avec un chat : le respecter… Ils n’aiment pas le contact forcé, qu’on leur courre après, qu’on les bloque afin de les attraper, même si c’est pour une caresse. Laissez-le faire le premier pas.

L’environnement sonore

Le chat a une ouïe bien plus développée que la nôtre…il est donc beaucoup plus sensible que nous aux désagréments sonores. Ne placez surtout pas sa litière près d’une machine à laver, si vous repérez que votre chat a horreur de tel ou tel bruit (comme l’aspirateur ou la techno), si vous organisez une fête, placez le dans une autre pièce à ce moment-là.

L’environnement olfactif

Le territoire du chat est balisé par les phéromones qu’il dépose tout au long de la journée en se frottant, en griffant, en urinant parfois…plus l’environnement est apaisant et stable pour lui moins il aura besoin d’en déposer et moins vous aurez de désagréments. Voilà pourquoi il est important de ne pas effacer par des nettoyages trop soutenus toutes ces marques…une exception pour la litière : si elle pouvait être nettoyée comme nous tirons la chasse d’eau, les chats seraient les plus heureux donc au minimum retirer les crottes chaque jour et changer totalement la litière 1 fois par semaine. Il est préférable de désinfecter la litière à l’eau bouillante, plutôt que de laisser des quantités importantes de produit ménager. Pensez à bien rincer et évitez l’usage de déodorants pour litière. Les parfums d’ambiance, l’encens, la fumée de cigarettes sont autant de nuisances olfactives pour votre chat.

L’alimentation

Votre chat a besoin de manger 15 à 20 fois par jour de très petites quantités. Si vous déposez sa ration journalière en une fois et qu’il en laisse jusqu’au lendemain, il n’y a pas de stress. Mais s’il la finit rapidement et reste longtemps sans manger c’est très frustrant pour lui. Il faudra alors mettre en place un distributeur d’aliment avec une distribution fractionnée tout au long de la journée.

En matière d’aliment, le chat n’aime pas toujours la nouveauté. Veillez à l’introduction progressive d’un nouvel aliment en le mélangeant à l’ancien avec une transition de minimum 5 jours.

Si vous avez plusieurs chats, ne forcez pas votre chat à manger juste à côté d’un autre…il n’a pas forcément envie de manger à la même table que lui !

De même la matière de la gamelle est importante : préférez la céramique ou le verre et évitez le plastique.

Pensez bien à laisser de l’eau fraîche à disposition. Une fontaine à eau est à la fois un jeu pour eux et une manière de les inciter à boire plus et donc uriner davantage. Cela contribue, en complément d’une alimentation dédiée, à diluer leurs urines et donc réduire le risque de cystite secondaire au stress.

En cas de troubles urinaires lié au stress de votre chat, consultez votre vétérinaire qui saura vous recommander l’aliment URINARY S/O de la gamme vétérinaire ROYAL CANIN® le plus adapté.

Pour prévenir les risques de stress chez votre chat, consultez votre vétérinaire qui saura vous recommander l’aliment ROYAL CANIN® adapté. L’aliment CALM contribue à réguler le stress du chat grâce à sa formule contenant de l’alpha-casozépine et du L-tryptophane. Un complexe de vitamines et une sélection de fibres alimentaires aident respectivement à renforcer la peau et le système digestif, tous deux impactés en cas de stress.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat