La cohabitation entre plusieurs chats

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/Fotolia_105164724_S.jpg

En accueillant un deuxième chat, on croit souvent « faire plaisir » à au premier. On pense lui donner un partenaire de jeu et de câlins mais en pratique, la guerre se déclare souvent entre les animaux ! La situation dégénère d’autant plus facilement que l’habitation est petite et que les chats ne peuvent pas s’éviter facilement. Pour éviter d’en arriver à une situation de conflit violent, il faut respecter certaines précautions, surtout au début de la cohabitation.

 

La familiarisation

Au départ, il est préférable d’isoler le nouveau chat un certain temps. Ensuite, l’idéal est que les chats puissent se sentir sans possibilité d’affrontement. Essayez d’installer un système (ex : un filet ou une barrière pour enfants) qui permette aux chats de se voir tout en bloquant l’ouverture. Pendant cette phase, il est conseillé de faire passer des objets imprégnés de leur odeur respective (coussin, panier…) d’une pièce à l’autre.

Si les chats sont calmes, ils peuvent enfin être mis en présence. Pour faciliter la cohabitation, multipliez les points d’eau et d’alimentation, disposez deux litières à l’écart (…), bref, faites tout pour que chaque chat puisse vivre sa vie sans déranger l’autre !

En cas de confrontation, abstenez-vous d’intervenir

Il faut que les chats aient la possibilité de fuir et de se mettre à l’abri s’ils se sentent menacés. Chacun doit avoir accès à des places en hauteur pour s’isoler : arbre à chat, coussin sur le bord d’une fenêtre ou d’une étagère…

Il ne sert à rien de protéger un chat contre les attaques de l’autre. Crier ou punir le chat agresseur ne fait qu’aggraver la situation. Ce type d’attitude empêche les chats de mettre en place leurs propres règles et le conflit perdure. Le chat agressé développe un état d’anxiété tandis que l’agresseur reste sur ses gardes en permanence.

L’anxiété de cohabitation

La répétition des bagarres indique qu’il existe un problème pouvant être lié aux chats eux-mêmes ou à leur environnement (espace trop confiné sans possibilités de fuir ou de se cacher). Plusieurs stades peuvent être identifiés.

• Au début (stade 1), le chat agresseur surveille l’autre. Il le menace et l’attaque uniquement dans certaines zones. Lorsque la situation évolue bien, les chats vont progressivement se partager le territoire et les agressions cesseront.
• Ensuite vient le stade 2 où le chat agresseur pourchasse le chat « victime » qui tend à s’isoler. Il diminue ses sorties, il hésite à aller boire et manger de peur de se faire attaquer.
• La situation peut évoluer vers un stade 3, encore plus grave : le chat agresseur passe son temps à surveiller l’autre. Le chat victime est totalement inhibé, stressé et refuse même d’aller dans la litière.

Lorsque l’anxiété de cohabitation a atteint le stade 2 ou 3, un traitement médical peut aider à bloquer l’agressivité et améliorer la situation.

Votre vétérinaire peut prescrire des médicaments anxiolytiques adaptés aux chats. Il pourra même vous proposer d’hospitaliser les chats dans des cages contiguës pendant le traitement afin de faciliter leur apprivoisement respectif.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat