Share on Facebook5Tweet about this on Twitter0Google+0Print this page

Comment savoir si mon chat a des puces ?

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/comment-savoir-si-mon-chat-a-des-puces.jpg


Il est souvent plus difficile de mettre en évidence une infestation par les puces chez un chat que chez un chien. D’une part, il est difficile de distinguer un chat qui se toilette d’un chat qui se mordille à cause des démangeaisons ; d’autre part, le chat a tendance à choisir un endroit tranquille pour se gratter.*

Les puces sont pourtant très souvent présentes sur les chatset sont responsables d’une part importante de leurs problèmes cutanés. Sachez les repérer !

Comment mettre en évidence les puces sur un chat ?

Il n’est pas facile d’observer les puces mais vous pouvez en revanche voir de petits œufs blancs (0,5 mm) accrochés aux poils. Ces œufs tombent lorsque le chat se gratte. En écartant les poils et en remontant la ligne du dos vers la base de la queue, vous pouvez aussi remarquer une poussière noire : ce sont des déjections de puces.

Pour être sûr :

  • posez votre chat sur une surface blanche, peignez-le pendant quelques minutes avec un peigne à dents fines
  • et récupérez les débris tombés du pelage. Écrasez ces débris sur une feuille de papier buvard et versez quelques gouttes d’eau dessus : si les taches virent au rouge, il s’agit de déjections de puces, contenant du sang. Vous pouvez aussi passer un coton humide sur le peigne. Si le coton prend une couleur rougeâtre, le diagnostic est positif !

Mon chien se gratte mais pas mon chat

Même un chat vivant en appartement peut héberger des puces : il suffit qu’il fréquente un lieu où vivent des animaux infestés. Lorsqu’un chat vit avec un chien et que seul le dernier se gratte, ne soyez pas dupe : il y a forcément aussi des puces chez le chat même s’il ne montre aucun signe anormal ! Celui qui se gratte peu joue le rôle de « réservoir à puces ».

Les puces passent rarement d’un animal à l’autre directement mais les animaux se contaminent via les larves de puces qui se développent dans l’environnement. (Une puce femelle produit 25 œufs par jour en moyenne pendant la période de ponte. Elle en pondra jusqu’à 2000 pendant ses quelques mois de vie.)

Quel que soit le protocole choisi, tous les animaux vivant ensemble doivent être traités ensemble contre les puces.

Dermatite par allergie aux piqûres de puces

Il arrive qu’un chat se sensibilise aux piqûres de puces et les conséquences deviennent alors évidentes. Dessquames (pellicules) et des pertes de poils apparaissent là où l’animal se gratte le plus. Quand le chat se gratte beaucoup, il s’inflige des lésions cutanées parfois profondes à cause de ses griffes pointues. Les plaies peuvent alors facilement s’infecter. Il faudra soigner les plaies du chat

En cas d’allergie, éliminer les puces ne suffit pas toujours à calmer le prurit. La plupart du temps, un traitement anti-inflammatoire est nécessaire, ainsi que des soins locaux pour aider à la cicatrisation des lésions. Votre vétérinaire pour prescrira le traitement adéquat

Le saviez-vous ?

Ne pas trouver de puce sur un chat ne veut pas dire qu’il n’y en a pas. Les chats qui se lèchent et se mordillent beaucoup éliminent une grande partie des puces présentes. Dans le doute, le vétérinaire peut vous aider en examinant des poils au microscope : en présence de puces, les extrémités des poils sont cassées.

Share on Facebook5Tweet about this on Twitter0Google+0Print this page

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat