Les besoins nutritionnels du chat

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/Fotolia_55165553_S.jpg

En effet, Le chat n’est pas un petit chien. La dentition et le système digestif du chat qui est carnivore strict, sont adaptés à la consommation de proies carnées. Pour le bien-être et la santé du chat, son alimentation doit intégrer certains nutriments d’origine animale.

Les besoins nutritionnels du chat sont spécifiques

Le pelage de votre chat : éclatant grâce aux protéines

25 à 30 % des protéines ingérées servent à couvrir les besoins liés au renouvellement de la peau et du pelage de votre chat. Une carence en protéines peut provoquer une chute de poils, le ralentissement de la pousse du pelage et un aspect général terne et cassant, surtout chez les chats à poils longs.

Les acides aminés : indispensables à la bonne santé du chat !

La taurine, un acide aminé d’origine animale, est un nutriment essentiel au chat qui permet la formation des sels biliaires, nécessaires à la bonne digestion des graisses dans l’intestin grêle.

Une carence prolongée en taurine provoque une dégénérescence de la rétine, conduisant à la cécité en quelques mois. La carence est également responsable de troubles cardiaques et a des effets néfastes sur la fertilité.

Les matières grasses : à utiliser avec modération

Comme pour les protéines, le chat a besoin de matières grasses d’origine animale : ce sont les seules à fournir de l’acide arachidonique.

Or le chat, à la différence du chien, est incapable de la synthétiser. Néanmoins, un chat nourri à volonté avec un aliment contenant un niveau élevé de matières grasses développe des réserves adipeuses importantes pouvant le rendre obèse.

Choisir un aliment contenant un niveau de matières grasses et une densité énergétique adaptés au chat et à son mode de vie est essentiel pour le maintien de son poids de forme.

Le risque d’obésité chez le chat est en effet supérieur de 40 % chez un individu qui vit à l’intérieur et dort jusqu’à 18 heures par jour.

Les glucides digestibles : source d’énergie facilement assimilable

Les glucides digestibles représentent la 3ème source d’énergie d’un aliment. Ils sont représentés principalement par l’amidon que l’on trouve dans les céréales (blé, maïs, riz…).

Sur le plan énergétique, un gramme d’amidon apporte la même quantité de calories qu’un gramme de protéines.
 Même s’il est naturellement carnivore, au cours de sa domestication, le chat s’adapte progressivement à un régime alimentaire contenant des céréales.

Il digère l’amidon bien cuit, mais il ne faut pas dépasser 35 % d’amidon dans un aliment sec, voire même 25 % pour certains chats sensibles, comme les chatons et les chats Persans en particulier.

Les minéraux : trouver le juste équilibre

Le saviez vous? Taurine, arginine, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, thréonine, tryptophane… Les acides aminés doivent être apportés par l’alimentation, croquettes ou pâtée pour chat, car il ne peut les synthétiser lui-même.

Les minéraux représentent en général 6 à 8 % du poids total d’un aliment sec. Ils sont présents soit sous forme de macro-éléments (présents en quantité importante), soit sous forme d’oligo-éléments (présents en quantités très faibles).

Ils sont indispensables au fonctionnement de l’organisme.
 Lorsqu’un aliment est complet, aucun supplément minéral n’est requis.

Un excès de minéraux nuit à une bonne digestibilité et peut même produire les effets inverses à ceux attendus.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat