Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chaton !

Découvrez l'espace de suivi de votre chat et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chaton

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Singapura

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/SINGAPURA-2-1.png

Le plus petit des chats

Share on Facebook1Tweet about this on Twitter0Google+0Print this page
Pays d’origine

Ile de Singapour

Pelage

Poils courts

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le Singapura vient bien d’Extrême-Orient et emprunte effectivement son nom au port de Singapour !

 En 1975, deux américains remarquèrent dans les rues de cette ville, des chats étonnants par leur morphologie fine et solide mais aussi, et surtout par leur couleur de robe. Ils ramenèrent quelques sujets aux USA et lancèrent un programme d’élevage.

On trouve toujours des Singapuras dans les rues de la ville qui leur a donné son nom, mais ils sont plus petits que leurs cousins (ou descendants) occidentaux et peuvent arborer des couleurs différentes.

La tête est petite et ronde, les oreilles sont très légèrement pointues. Les yeux, verts, sont en amande, très grands, mis en valeur par un trait de maquillage noir, lui-même cerclé d’une ligne plus claire qui les souligne.

Le caractère du Singapura

Comme ses ancêtres qui hantent les nuits des ruelles de Singapour, le Singapura est plutôt discret et peu bruyant. Affectueux, amical, curieux, très attaché à « ses » humains, il est de nature placide mais aussi très joueur.

Le saviez-vous ?

Poil fin, très court, non pelucheux, couché sur le corps. Robe tiquetée (ticking) de 4 bandes ou plus alternant de brun foncé à ivoire, sauf sur le ventre, la gorge, l’intérieur des pattes qui sont vieil ivoire. »M » frontal, maquillage foncé du nez, des yeux et des coussinets. Bracelets non fermés aux pattes.Couleur sépia agouti, présentant un ticking brun foncé sur un fond vieil ivoire chaud (brown ticked tabby). Nez rose saumon foncé, coussinets brun rosé. Intérieur des oreilles saumoné avec des poils ivoire. L’épine dorsale peut être foncée comme le bout de la queue.

Tête

Petite, ronde. Bajoues permises chez les mâles adultes.Museau court, large.Nez délicatement bombé, avec un léger stop, en dessous de la ligne des yeux.Menton bien développé, arrondi.Patons de moustaches bien détachés.

Oreilles

Grandes, légèrement pointues, larges à la base, moyennement espacées. Fourrure brillante et colorée.

Yeux

Grands, en amande, accentués par un maquillage foncé. La largeur d’un œil les sépare.Couleur : vert, or ou cuivré. Le bleu n’est pas autorisé.

Cou

De petit à moyen, modérément trapu, compact. Bien charpenté, musclé.Cage thoracique arrondie, dos légèrement arqué, croupe ronde.

Corps

De petit à moyen, modérément trapu, compact. Bien charpenté, musclé.Cage thoracique arrondie, dos légèrement arqué, croupe ronde.

Pattes

Pattes bien musclées, ossature fine.Pieds petits et ovales.

Queue

De longueur moyenne, assez mince sans être trop effilée. Bout émoussé.

Robe

Poil fin, très court, non pelucheux, couché sur le corps. Robe tiquetée (ticking) de 4 bandes ou plus alternant de brun foncé à ivoire, sauf sur le ventre, la gorge, l’intérieur des pattes qui sont vieil ivoire. »M » frontal, maquillage foncé du nez, des yeux et des coussinets. Bracelets non fermés aux pattes.Couleur sépia agouti, présentant un ticking brun foncé sur un fond vieil ivoire chaud (brown ticked tabby). Nez rose saumon foncé, coussinets brun rosé. Intérieur des oreilles saumoné avec des poils ivoire. L’épine dorsale peut être foncée comme le bout de la queue.

Découvrez plus de races

voir toutes les races

Somali

Un chat joueur, intelligent et qui déteste la solitude

Chartreux

Calme et sociable, il se sent bien avec tout le monde

Ragdoll

Cette race fut créée en 1960 en Californie par Ann Baker, qui croisa un Angora Turc et un chat Birman.
Le Ragdoll fût reconnu en 1991 en Grande-Bretagne et un an plus tard par la F.I.Fe, dans le monde entier ; bien qu’il soit encore très peu répandu hors des Etats Unis.