Siamois

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/SIAMOIS.png

Hyper actif, hyper câlin, hyper bavard, hyper attaché…

Share on Facebook2Tweet about this on Twitter0Google+0Print this page
Pays d’origine

Thaïlande

Pelage

Poils courts

Depuis son arrivée en Angleterre à la fin du XIXème siècle, le chat siamois n’a cessé de faire parler de lui. Adoré par les uns, détesté par les autres, il ne laisse personne indifférent. Après une période dédain de la part du public, il n’a été élevé que par une poignée de passionnés. Il revient aujourd’hui comme une des races préférées des Français.

Des chats très anciens

On trouve les premières représentations de ce chat hors du commun sur des manuscrits thaïlandais du XVè siècle. Plus tard, à la fin du XVIIIè siècle, le grand naturaliste Simon Pallas fait mention d’un chat aux pointes colorées et aux yeux bleus qu’il aurait observé en Russie.
C’est finalement l’Angleterre victorienne qui, la première, s’intéressa au siamois quand la mode des expositions félines attirait ce que la haute société avait de plus huppée. Ramené de Thaïlande dans la valise diplomatique de l’ambassadeur à Bangkok, ce chat bien maigre comparé aux puissants matous anglais captivait l’attention grâce à sa couleur inédite et à ses yeux bleu saphir.

Toujours plus

En 1889, les éleveurs anglais rédigèrent le premier standard de la race. Un an plus tard, les premiers siamois made in Britain partaient à la conquête des Etats-Unis où ils rencontrèrent un très vif succès. Au fil des années, le siamois allait se parer de multiples couleurs de robe : bleu, chocolat et lilas mais aussi tabby, red, tortie, silver et même bicolore.

 

Parallèlement, le type de ce chat évoluait vers un physique toujours plus extrême. En Angleterre et dans les pays scandinaves, les éleveurs cherchaient un chat aux très grandes oreilles, placées bas dans le prolongement du triangle formé par la tête. Aux Etats-Unis, les têtes longues et les corps tubulaires étaient privilégiés. Mais le grand public nostalgique du siamois aux formes rondes et rassurantes se mit à bouder un chat qu’il ne reconnaissait plus. Heureusement, depuis quelques années, les grands éleveurs du monde entier gomment les divergences de type entre les chats anglais et les chats américains. Aujourd’hui, l’offre ne suffit d’ailleurs plus à la demande…

Le caractère du Siamois

Une personnalité hors du commun

Si l’on devait choisir un adjectif pour qualifier son caractère, ce serait « hyper » : hyper actif, hyper câlin, hyper bavard, hyper attaché… La liste est longue et le siamois n’est pas fait pour ceux qui ont du chat l’image d’un animal indépendant et distant. Le siamois, c’est le feu !

Profitons de l’occasion pour tordre le cou aux idées reçues. Le siamois n’est pas un chat méchant, il ne griffe pas quand on le caresse. Son attachement viscéral pour ses maîtres fait de lui un des chats les plus patients qui soit, même avec des enfants un peu turbulents.

Le saviez-vous ?

Poil court, fin, serré, soyeux, brillant, couché sur le corps. Presque pas de sous-poil. Couleur : robe pigmentée aux extrémités (points) du corps : face (masque), oreilles, membres et queue. La couleur de ces zones plus foncées doit être aussi uniforme que possible. Il doit y avoir un contraste très net entre la couleur des points et celle du corps.Tous les Siamois sont Colour point.Les couleurs les plus classiques (reconnues par la C.F.A.) sont : Seal point : marques (points) brun foncé, fond coquille d’œuf, beige clair. Blue point : points bleu acier, fond blanc glacé, blanc bleuté.- Chocolate point : points chocolat au lait, fond ivoire. Lilac point : points beige rosé, fond blanc cassé à ivoire (magnolia). Le Siamois, alors appelé Coulourpoint Shorthair, peut être également : – Red point : points or rougeâtre, fond blanc ombré d’abricot. – Cream point : points crème, fond blanc ombré de crème.- Tortie point : écaille de tortue. Exemple :Seal.-Tortie point : taches brunes sur les points, flamme rouge sur la face, fond brun clair. – Tabby point : rayures cerclant les pattes et la queue, masque rayé… – Particolore : taches blanc pur sur une partie du masque, des pattes et du corps. Les Siamois naissent blancs. Dès le 5e jour, les points commencent à se marquer. Les zones les plus froides du corps se teintent, c’est la raison pour laquelle un Siamois qui vit à l’extérieur en hiver sera plus foncé qu’un Siamois vivant à l’intérieur. La coloration définitive s’établit entre 12 et 15 mois. Par ailleurs, avec l’âge, la pigmentation du corps fonce. Les marques fantômes doivent avoir disparu chez l’adulte.

Tête

De taille moyenne, s’inscrivant dans un triangle formé par les lignes droites qui vont du nez jusqu’au sommet des oreilles. Triangle équilatéral chez le Siamois de type anglais, isocèle dans le type américain.Crâne, vu de profil, légèrement convexe.Joues plates mais bajoues autorisées chez les mâles adultes. Museau fin. Nez long, droit, sans cassure. Pas de pinch. Menton ferme, en ligne avec le bout du nez.

Oreilles

Grandes, larges à la base, bien espacées, pointues, en prolongement des côtés du triangle.

Yeux

De taille moyenne, en forme d’amande, de type oriental, placés en biais. Couleur : bleu le plus intense possible.

Cou

Long, svelte, tubulaire. Épaules et hanches de même largeur.Ossature fine. Musculature ferme.

Corps

Long, svelte, tubulaire. Épaules et hanches de même largeur.Ossature fine. Musculature ferme.

Pattes

Longues, fines. Ossature et musculatures fines.Pieds petits, ovales.

Queue

Longue, fine, étroite à la base, s’effilant en une pointe.

Robe

Poil court, fin, serré, soyeux, brillant, couché sur le corps. Presque pas de sous-poil. Couleur : robe pigmentée aux extrémités (points) du corps : face (masque), oreilles, membres et queue. La couleur de ces zones plus foncées doit être aussi uniforme que possible. Il doit y avoir un contraste très net entre la couleur des points et celle du corps.Tous les Siamois sont Colour point.Les couleurs les plus classiques (reconnues par la C.F.A.) sont : Seal point : marques (points) brun foncé, fond coquille d’œuf, beige clair. Blue point : points bleu acier, fond blanc glacé, blanc bleuté.- Chocolate point : points chocolat au lait, fond ivoire. Lilac point : points beige rosé, fond blanc cassé à ivoire (magnolia). Le Siamois, alors appelé Coulourpoint Shorthair, peut être également : – Red point : points or rougeâtre, fond blanc ombré d’abricot. – Cream point : points crème, fond blanc ombré de crème.- Tortie point : écaille de tortue. Exemple :Seal.-Tortie point : taches brunes sur les points, flamme rouge sur la face, fond brun clair. – Tabby point : rayures cerclant les pattes et la queue, masque rayé… – Particolore : taches blanc pur sur une partie du masque, des pattes et du corps. Les Siamois naissent blancs. Dès le 5e jour, les points commencent à se marquer. Les zones les plus froides du corps se teintent, c’est la raison pour laquelle un Siamois qui vit à l’extérieur en hiver sera plus foncé qu’un Siamois vivant à l’intérieur. La coloration définitive s’établit entre 12 et 15 mois. Par ailleurs, avec l’âge, la pigmentation du corps fonce. Les marques fantômes doivent avoir disparu chez l’adulte.

Découvrez plus de races

voir toutes les races

Sphynx

Beau pour les uns, laid pour les autres, le Sphynx ne provoque pas l’indifférence.
Une tête anguleuse aux pommettes très saillantes, des moustaches absentes ou réduites à des vibrisses courtes et frisées, un crâne arrondi, un nez assez court et surtout des oreilles très grandes, bien espacées et absolument nues à l’intérieur.

De grands yeux en forme de citron, placés légèrement en biais, un cou long et musclé donnant une impression quasiment reptilienne, un ventre rond, et enfin (surtout !) une peau qui n’est pas glabre mais recouverte d’un fin duvet, pouvant transpirer, se salir, bronzer et réagir comme la peau humaine, ajoutez à cela des rides sur la face, le front, le cou et tout le corps : le moins que l’on puisse dire c’est que c’est une drôle de chat !

Munchkin

Le chat Teckel ; long et court sur pattes !

Chartreux

Calme et sociable, il se sent bien avec tout le monde