Chartreux

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/CHARTREUX.png

Calme et sociable, il se sent bien avec tout le monde

Share on Facebook6Tweet about this on Twitter0Google+1Print this page
Pays d’origine

France

Pelage

Poils courts

Pourquoi « Chartreux » ?

Selon certaines sources, le Chartreux serait présent en France depuis l’Antiquité où il  était élevé pour ses capacités de chasseur de rongeurs et pour sa fourrure épaisse. Mais pour d’autres, l’ancêtre de ce chat serait venu de régions montagneuses de Turquie ou d’Iran et serait le descendant direct du chat de Syrie.

Au cœur de bien des hypothèses, on trouve l’Ordre des Chartreux. Ces derniers possédaient au XIème siècle, un monastère dans le massif de la Grande Chartreuse, dans les Alpes. On rapporte que des chats bleus y étaient élevés afin de combattre les nuisibles. Les chats des moines possédaient-ils cette robe? L’isolement de leur monastère a-t-il été à l’origine de la stabilisation de cette nouvelle race ? Il est impossible aujourd’hui de confirmer cette hypothèse.

Mais, pour certains historiens, il faut rechercher l’origine du patronyme de notre chat dans le jargon des pelletiers qui faisaient grande consommation de sa fourrure. En effet, la pile des Chartreux désignait une qualité de laine espagnole, tout particulièrement recherchée pour son caractère doux et laineux. L’assimilation de ces qualités avec celles du pelage de ce chat bleu aura fait le reste…

C’est seulement en 1728 qu’apparaît enfin officiellement, le nom de « Chartreux », dans le Dictionnaire Universel du Commerce d’Histoire Naturelle et des Arts et Métiers. Il y est décrit comme une « sorte de chat qui a le poil tirant sur le bleu. C’est une fourrure dont les pelletiers font négoce ».

Belle-île-en-mer

C’est en 1920 que la sélection du chat des Chartreux a commencé, à partir de sujets vivant à l’état naturel à Belle-Île, dans le Morbihan.  Vers 1936, on maria les Chartreux à des Persans bleus afin d’obtenir des yeux couleur brun cuivre.

La Chatte et le Général

L’écrivain Colette possédait plusieurs Chartreux et, en faisant de l’une de ces chattes une héroïne de son livre « La Chatte »; elle fit beaucoup pour populariser la race. Mais l’histoire a également retenu le nom de Ringo de Balmaton certes plus connu sous le sobriquet de Gris de Griset qui n’était autre le Chartreux du Général de Gaulle.

Chartreux ou British Bleu ?

Dans les années soixante, certains éleveurs décident de marier leurs Chartreux à des British Bleus, en particulier pour améliorer la couleur de leurs yeux.

Le résultat de ces croisements fut une altération du type Chartreux et la naissance de nombreux sujets de type intermédiaire. De quoi rendre quasi impossible la tâche des juges.

Ces hybridations furent tellement nombreuses, que la Fédération Féline Internationale décida d’assimiler Chartreux et British Bleu. En 1970, il n’existait donc plus qu’une race, le British Bleu, régie par un unique standard, celui du British !

C’est en 1989 que le Chartreux eut son propre standard. Aucun mariage n’est autorisé avec d’autres races.

Le caractère du Chartreux

Le Chartreux est l’ami de toute la famille. Calme, sociable, il se sent bien avec tout le monde. Il s’entend très bien avec les enfants. C’est un chat doux qui montre rarement les griffes. Si on l’importune, il préfère s’éloigner et il miaule peu. Il supporte la vie en appartement, mais il appréciera de pouvoir sortir dans le jardin. Il adore les câlins mais tient à ce que l’on respecte son indépendance. Le Chartreux aime le jeu et grimper mais il est plus calme que beaucoup de races à poil court.

Il supporte plutôt bien les autres animaux, particulièrement les chiens, mais il préfèrera la compagnie de chats de sa race.
Le Chartreux a toujours été réputé pour être un bon chasseur de souris et il le prouve en ramenant fièrement ses proies à son maître.

Le saviez-vous ?

Poil court. Fourrure lustrée, épaisse, dense comme celle de la loutre, serrée, hydrofuge, se soulevant du fait d’un sous-poil bien fourni et légèrement laineux. Couleur : toutes les nuances du bleu sont permises, allant du bleu-gris clair au bleu-gris foncé, mais la préférence ira au bleu-gris clair. Un ton uniforme est essentiel. Le cuir du nez est bleu-gris ; les coussinets sont gris rosâtre. La peau est bleue. Les petits naissent avec des marques tabby qui disparaissent progressivement vers 6 mois à 1 an. La couleur orange des yeux ne s’installera qu’à partir de 3 mois, remplaçant le bleu-gris typique des yeux des chatons.

Tête

Large, arrondie mais non sphérique, en trapèze renversé. Crâne non bombé légèrement arrondi, avec un espace étroit et plat entre les oreilles. Joues pleines, rondes, basses, spécialement développées chez le mâle. Nez droit, large, non retroussé. Très léger stop. L’absence de stop est préférable. Museau étroit par rapport à la tête, mais non pointu. Patons très importants et pinch assez prononcé conférant à ce chat une sorte de sourire caractéristique. Mâchoires puissantes, spécialement chez le mâle de plus de 2 ans.

Oreilles

Taille petite à moyenne, placées haut sur le crâne, droites, arrondies au bout. Etroites à la base.

Yeux

Grands, arrondis, avec le coin extérieur légèrement relevé (t).Couleur : de jaune soutenu à cuivre intense. Pas de trace de vert, pas de ton délavé.

Cou

Robuste, massif, notamment chez le mâle. Epaules larges, poitrine profonde. Dos droit. Ossature forte, musculature dense, solide.

Corps

Robuste, massif, notamment chez le mâle. Epaules larges, poitrine profonde. Dos droit. Ossature forte, musculature dense, solide.

Pattes

Droites, courtes à moyennes, fortes, très musclées. Pieds petits, ronds, larges.

Queue

De longueur moyenne, épaisse à la base, s’effilant légèrement vers un bout arrondi.

Robe

Poil court. Fourrure lustrée, épaisse, dense comme celle de la loutre, serrée, hydrofuge, se soulevant du fait d’un sous-poil bien fourni et légèrement laineux. Couleur : toutes les nuances du bleu sont permises, allant du bleu-gris clair au bleu-gris foncé, mais la préférence ira au bleu-gris clair. Un ton uniforme est essentiel. Le cuir du nez est bleu-gris ; les coussinets sont gris rosâtre. La peau est bleue. Les petits naissent avec des marques tabby qui disparaissent progressivement vers 6 mois à 1 an. La couleur orange des yeux ne s’installera qu’à partir de 3 mois, remplaçant le bleu-gris typique des yeux des chatons.

Découvrez plus de races

voir toutes les races

Oriental

Un chat très vif, extraverti, fier et envoûtant

Siamois

Hyper actif, hyper câlin, hyper bavard, hyper attaché…

Turc de Van

Un chat rustique, robuste, très vif et qui aime nager