Bengal

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/BENGAL.png

Une drôle d’origine !

Share on Facebook4Tweet about this on Twitter0Google+0Print this page
Pays d’origine

Etats Unis

Pelage

Poils courts

A la différence de bien de ses cousins aux appellations exotiques, le chat du Bengal comporte réellement des chats asiatiques dans ses proches ancêtres ! Les premiers travaux d’éleveurs trouvèrent une étonnante suite dans le cadre d’un programme de recherche concernant le virus de la leucose féline.

L’origine précise de la race est connue, nous sommes en 1963, aux Etats-Unis et plus précisément en Californie. Une éleveuse américaine, Jean Sugden, a acheté un chat sauvage du Bengale.

Ce chat sauvage asiatique, le Felis bengalensis,  (chat du Bengale) couramment dénommé Chat léopard est bien connu pour ses capacités de nageur et de pêcheur.
Jean Sugden le croisa avec une chatte american shorthair. Elle désirait créer une race hybride associant la beauté sauvage de la robe tachetée du Chat léopard avec le caractère amical d’un chat de compagnie. Les femelles de la portée furent recroisés avec leur père et donnèrent naissance à des chatons qui présentaient pratiquement toutes les caractéristiques de ce dernier.

Dix ans plus tard, les chercheurs de l’Université de Californie, poursuivirent ces hybridations, mais cette fois-ci dans un but scientifique : il s’agissait de tester les capacités de résistance du Chat léopard au virus de la leucose féline.
Le Docteur Centerwall, qui dirigeait ces études, fit don de huit de ces hybrides à Jean Mill qui poursuivit son programme d’élevage.

Plus tard, d’autres éleveurs opérèrent des croisements avec des Mau égyptiens, des Abyssins, des Burmeses et des Siamois.

Le premier Bengal « officiel » Millwood Finally Found fut enregistré par la TICA en 1983. Le chat Bengale n’est pas reconnu par la CFA, mais l’a été récemment par la FIFE.

Il est d’apparition récente en France mais ailleurs il remporte déjà un vif succès, entre autres en Grande-Bretagne. C’est sans doute son aspect « sauvage » qui séduit, associé à un caractère plutôt facile à vivre.

Le caractère du Bengal

Le chat Bengal est un chat équilibré, facile à vivre, à condition qu’il appartienne au minimum à la quatrième génération après l’hybridation.

Le chat Bengal est actif, joueur et curieux, il aime l’espace, mais s’adapte bien à la vie en appartement à condition de pouvoir y jouer et disposer d’une certaine indépendance et d’exercer son dynamisme naturel. Excellent chasseur, il a gardé intact les instincts de son ancêtre sauvage et traite ses jouets comme des proies.
Les chatons sont connus pour leur « énergie » et leur capacité « ravageuse ».

Même s’il aime la compagnie, le chat Bengal n’est, le plus souvent, pas très caressant. Il s’entend bien le plus souvent avec les autres chats actifs et avec les chiens. Il est sociable, à condition d’avoir été habitué dès son plus jeune âge à la compagnie des humains. Assez exclusif, son maître doit lui consacrer du temps. Les femelles ont la réputation d’être plus indépendantes et excessives, tant dans leurs affections que dans leurs colères.

Le chat du Bengal aime tout particulièrement l’eau.
Aucun mariage n’est autorisé avec d’autres races.

Le saviez-vous ?

Poil court, fin. Texture épaisse, luxuriante et très douce au toucher. La robe peut être : – Tabby tacheté (spotted). Les taches peuvent être noires, chocolat ou cannelle. Le pelage de fond est de préférence orange. Rayures noires au niveau des épaules et anneaux sur la queue dont le bout est noir. – Tabby marbré (marble). Larges dessins rappelant la coquille d’une huître sur les flancs et les ailes d’un papillon aux épaules. Le  »Léopard des Neiges » est blanc avec des taches et marbrures allant du roux au noir. Ses yeux sont bleus.

Tête

Assez large avec contours arrondis. Légèrement plus longue que large. Profil légèrement incurvé du front à l’arête du nez. Pommettes hautes prononcées. Bajoues acceptées chez les mâles adultes. Museau large, plein. Nez grand, large avec une légère courbe concave. Mâchoires bien prononcées.

Oreilles

Assez petites, larges à la base, bouts ronds, pointées vers l’avant. Les bouts de lynx ne sont pas désirés.

Yeux

Grands, ovales, bien espacés, légèrement en biais. Toutes couleurs acceptées sauf le bleu et l’aigue-marine Bleu chez le Seal Lynx Point Blue ; or à vert chez le Brown Tabby ; bleu-vert chez le Seal Mink Tabby.

Cou

Long, grand, puissant, mais pas oriental. Ossature robuste. Musculature puissante.

Corps

Long, grand, puissant, mais pas oriental. Ossature robuste. Musculature puissante.

Pattes

Moyennes, légèrement plus longues à l’arrière qu’à l’avant. Ossature et musculature fortes comme celles du corps. Pieds de grande taille, ronds. Coussinets noirs

Queue

Moyennement longue, épaisse, s’affinant jusqu’au bout arrondi.

Robe

Poil court, fin. Texture épaisse, luxuriante et très douce au toucher. La robe peut être : – Tabby tacheté (spotted). Les taches peuvent être noires, chocolat ou cannelle. Le pelage de fond est de préférence orange. Rayures noires au niveau des épaules et anneaux sur la queue dont le bout est noir. – Tabby marbré (marble). Larges dessins rappelant la coquille d’une huître sur les flancs et les ailes d’un papillon aux épaules. Le  »Léopard des Neiges » est blanc avec des taches et marbrures allant du roux au noir. Ses yeux sont bleus.

Découvrez plus de races

voir toutes les races

Munchkin

Le chat Teckel ; long et court sur pattes !