Obésité et embonpoint du chat : surveiller sa ligne

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/57ab3a7c12c32_obesite-chat-surveiller.jpg

Les régimes amincissants aussi sont en vigueur dans la population féline ! Force est de constater qu’il y a beaucoup de chats ou de chattes trop gros. Mauvaise alimentation, prise de poids après la stérilisation, manque d’exercice… les causes peuvent être nombreuses et se cumuler entre elles. Mais il est de la responsabilité du maître de surveiller la ligne de son compagnon à poils pour lui assurer longévité et bien-être.

Au-delà de l’aspect esthétique du chat, il y va effectivement de sa santé. Comme un humain, un chat trop gros aura du mal à se mouvoir, vivra moins longtemps et sera plus sujet au diabète sucré ou à des infections cutanées ou urinaires. Il pourra aussi plus facilement développer des maladies articulaires ou cardio-vasculaires. Autant de bonnes raisons pour surveiller son alimentation et lui fournir une alimentation adaptée à son âge, son sexe et son état sexuel (stérilisé ou non).

En l’examinant et en le palpant, votre vétérinaire établira le score corporel du chat et pourra vous dire quel est le degré d’excès de poids présenté par votre chat.

 

Ce qu’il faut éviter :

  • Nourrir votre chat dès qu’il se frotte contre vos jambes. Peut-être réclame t-il simplement de l’attention ? Mais s’il comprend qu’en le faisant, il obtient à manger, le conditionnement se fera très vite et il deviendra de plus en plus insistant.
  • Remplir l’assiette dès qu’elle est vidée. Mieux vaut calculer le matin la quantité exacte à distribuer en utilisant un verre doseur et répartir la ration en plusieurs fois car le chat est un grignoteur : il fait de multiples petits repas au cours de la journée.
  • Lui donner des boîtes comme un « plaisir » en plus de ses croquettes quotidiennes, pour vous faire « pardonner » de l’avoir laissé seul toute la journée. Si vous mélangez les deux types d’aliments, faites attention à limiter les quantités distribuées. 

 

Les bonnes pratiques pour lutter contre l’embonpoint et l’obésité du chat :

  • Votre chat est trop gros ? Proposez lui un aliment adapté : allégé en matières grasses, riche en fibres pour augmenter le volume de la ration et en protéines pour éviter la fonte musculaire. La présence de sucres lents (ex : orge) ralentit l’absorption de l’énergie et atténue la sensation de faim entre les repas.
  • Encouragez-le à être actif : si vous avez un jardin, incitez-le à sortir. Il trouvera toujours un arbre à escalader ou un oiseau à poursuivre… S’il vit à l’intérieur, jouez régulièrement avec lui afin de développer sa mobilité.

Attention, si votre chat répond à ces critères, il peut être prédisposé à l’obésité :

  • Chat de type européen à poil ras, les chats de race sont génétiquement moins prédisposés à l’obésité
  • Chat adulte entre 5 et 10 ans, car son activité commence à diminuer
  • Chat mâle, plus souvent enclin à l’obésité et à l’embonpoint que la femelle
  • Chat stérilisé
  • Chat nourri en libre-service, dont la prise alimentaire peut devenir excessive,
  • Chat d’intérieur, qui ne sort jamais et manque d’exercice physique.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat