Le coryza du chat

https://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/le-coryza-du-chat-1.jpg

Des chatons à l’air misérable, les yeux larmoyants et le nez souillé par des écoulements purulents, secoués par des violents éternuements… Ce syndrome respiratoire, très courant chez les chats errants, est communément appelé coryza.

Les symptômes du coryza s’apparentent à ceux d’un rhume mais cette maladie peut être grave chez le chat, surtout s’il est très jeune. Il est donc important de protéger les chats contre le coryza en les vaccinant régulièrement.

Quelles sont les symptômes du coryza ?

Deux virus (l’herpès et le calicivirus) sont responsables de plus de 80 % des cas de coryza, en association éventuelle avec des bactéries venant compliquer l’affection. Ces agents pathogènes entraînent des écoulements nasaux et oculaires, comme lors d’un rhume, mais ils occasionnent aussi souvent des aphtes sur la langue et sur les gencives. Les chats perdent alors l’appétit et leur état général est très affecté.

Les chatons sévèrement touchés par le coryza gardent parfois des séquelles au niveau des sinus : les cartilages nasaux peuvent être déformés, gênant la respiration du chat pour le reste de sa vie. Les défenses locales du système respiratoire sont affaiblies et pourraient favoriser le déclenchement de l’asthme chez le chat.

La maladie est-elle contagieuse ?

A cause de son caractère très contagieux, le coryza se transmet rapidement d’un chat à l’autre. Quand un chat atteint de coryza éternue, il peut projeter des particules virales jusqu’à plus d’un mètre ! De plus, plus de 80 % des chats ayant été infectés une fois restent porteurs du virus ; ils n’extériorisent pas de symptômes mais ils peuvent transmettre le coryza à certains moments de leur vie.

Les chats qui sortent et qui sont susceptibles de rencontrer des chats errants sont donc menacés par le coryza.

Comment soigner un chat à coryza ?

Bien soignés, la plupart des chatons guérissent du coryza en 10 à 15 jours. Un traitement antibiotique est souvent prescrit par le vétérinaire pour éviter les complications bactériennes. Le traitement implique aussi de nettoyer les yeux et de dégager les narines pour faciliter la respiration. Il faut enfin nourrir le chat avec des aliments faciles à avaler, adaptés aux chats convalescents.

Quand vacciner le chat contre le coryza ?

Les vaccins contre le coryza protègent les chats contre les deux virus impliqués dans l’apparition des symptômes. Les chatons doivent être vaccinés avant qu’ils ne quittent l’élevage où ils sont nés. Un premier rappel est nécessaire entre 9 et 12 semaines, période pendant laquelle les chatons sont très vulnérables à une infection par le coryza. Un second rappel est à effectuer entre 12 et 16 semaines.

Une injection de rappel devra être faite quand le chaton aura atteint l’âge de 1 an et les rappels se succéderont ensuite tous les 3 ans pendant toute la vie du chat. Un rappel annuel est préférable s’il vit avec d’autres chats.

Le vétérinaire peut vous proposer de vacciner votre chat en une seule fois contre les trois grandes maladies virales félines : le coryza, la panleucopénie (ou « typhus » du chat) et la leucose féline.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat