L’éducation du chaton

L’éducation du chaton

Pourquoi éduquer son chaton ?

La plupart de ses comportements du chaton sont acquis dès tôt aux côtés de sa mère et de ses frères et sœurs. Lorsque que vous adoptez votre chaton, votre rôle éducatif bien que limité est essentiel à son bon développement et pour qu’il se sente à l’aise avec votre mode de vie. C’est cette sociabilisation qui déterminera l’attachement qui va se construire entre vous et votre chat. 

Comment éduquer son chaton ?

Plus le chaton aura passé du temps avec sa mère et ses frères et sœurs, et plus son éducation sera facile une fois chez vous. N’adoptez donc pas un chaton avant l’âge de 2 ou encore mieux 3 mois.

Si le chaton n’a pas de frères et sœurs et/ou si la chatte ne s’en occupe pas, il faut que vous preniez rapidement en charge l’éducation de votre chaton.

  • Veiller à ce que votre petit chaton apprenne à contrôler ses comportements (c’est l’apprentissage des autocontrôles) : les morsures et griffures lorsque vous le caressez ou que vous jouez avec lui ne doivent pas être tolérées. Prononcez un « non » ferme de votre voix en stoppant immédiatement la séance.
  • Ne tolérez pas les mauvaises habitudes dès le départ, si ne voulez pas que votre chat monte sur votre table à manger par exemple, alors faîtes-lui comprendre très tôt. Dans le cas contraire, il sera extrêmement difficile de l’en empêcher quand il sera adulte.  
  • Faites-lui vivre de multiples situations, bruits qui composent votre quotidien (l’aspirateur, la sonnerie, la musique, télévision, vos allers-retours dans la maison…).

La phase de sociabilisation, qui commence vers l’âge de 3 semaines et se termine vers 12 semaines, est essentielle pour obtenir des chats adultes équilibrés, non peureux et non agressifs.

La mise en pratique

Lorsque vous souhaitez entreprendre l’éducation de votre chaton, débutez par les situations les plus faciles et les plus bénéfiques pour votre chaton. Par exemple, habituez votre chaton à tolérer les séances de brossage, en démarrant par de courtes séances. Habituez-le également à sa caisse de transport si vous prévoyez de vous déplacer avec lui. L’éducation d’un chaton doit être simple et chacun de ses bons comportements doit être récompensé immédiatement. 

Apprendre la propreté au chaton

Les petits chatons sont naturellement propres très tôt. Normalement, c’est leur mère qui leur apprend à gratter puis à bien recouvrir leurs besoins (dans la litière ou dans la terre si les chats ont accès à l’extérieur). C’est un réflexe essentiel pour leur survie : ne pas laisser de traces qui attireraient un éventuel prédateur ! 

Si la chatte n’apprend pas l’utilisation de la litière à ses chatons, c’est à vous de le faire. Mettez le chaton dans le bac à litière, prenez-lui une patte avant et grattez doucement la litière avec sa patte. Il comprend très vite ce que vous attendez de lui… 

Faire jouer le chaton

Le chaton est naturellement très joueur et tout lui est prétexte à sauter et à courir. A côté des classiques boules de papier ou pelotes de laine, vous pouvez trouver de nombreux jouets plus ou moins sophistiqués. Veillez à ce que le chaton ne risque pas de se blesser avec un jouet abîmé ou non adapté. 

Si vous avez des enfants, expliquez-leur bien que le chaton aime jouer, mais que lui n’est pas un jouet ! On ne dérange pas un chaton qui dort par exemple. 

Favoriser la récompense, pas la punition

La punition est à proscrire car elle peut être interprétée par votre chat comme un geste de menace inattendu, qui peut transformer la perception qu’il a de vous (personne sans danger en une personne dangereuse pour lui). D’autres comportements comme hurler ou le gifler sont à proscrire car dangereux pour lui et totalement contre-productifs.  

Le chat a une excellente mémoire et il suffit d’une seule expérience négative pour produire chez lui des changements de comportement dramatiques dans la confiance qu’il a en vous que vous aurez du mal à rétablir 

Le chaton est très sensible au son de votre voix. S’il fait une action que vous ne tolérez pas, prononcez un « non » fermement mais ne hurlez pas.  L’ordre sera plus efficace si vous l’accompagnez d’un bruit sec (claquement de doigt, ou de mains) . Votre chaton apprendra ainsi rapidement qu’il y a des interdits, des choses qui ne se font pas : mordre, sauter sur la table, manger les plantes vertes… Soyez logique, ne tolérez pas aujourd’hui une action que vous lui interdirez demain car il ne comprendra pas.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat
Paramètres des cookies