Témoignage : Une portée à la maison

Témoignage : Une portée à la maison

Charlène, peux-tu te présenter toi et ta tribu ?

Bonjour, je m’appelle Charlène, je suis une jeune maman d’un bébé de 10 mois, j’ai 4 chats (3 British et 1 Européen) et 1 chien (Golden Retriever).

On sait que récemment, un petit chaton est venu agrandir cette tribu, peux-tu nous raconter ?

En décembre, nous avons eu l’immense bonheur de voir naître un chaton à la maison, chaton de l’une de mes British Longhair. 🙂

Comment as-tu vu que ta chatte était gestante ? Et qu’as-tu fait pour que la gestation se passe au mieux ?


Le comportement de Didine a peu à peu changé. Elle demandait encore plus de câlins, des petits moments rien qu’à elle le soir sur le canapé. Dès que j’arrêtais, elle me donnait un petit coup de patte pour me demander de continuer. 🙂 Peu à peu, ses tétines sont devenues roses et ont grossi.
Didine mangeait de plus en plus aussi. Elle a donc mangé une alimentation adaptée à sa gestation.
Je l’ai emmenée chez le vétérinaire faire une échographie pour confirmer sa gestation, connaître le nombre de bébés et vérifier que Didine et ses bébés étaient en forme. Faire l’échographie a 1 mois de gestation m’a permis de demander un deuxième examen : une radiographie de gestation. A cet âge, les bébés sont déjà ossifiés, c’est plus pratique pour les compter car le vétérinaire compte les colonnes vertébrales. 🙂

Plus la date de mise bas approchait, plus Didine cherchait des petits coins tranquilles dans l’appartement. Des endroits où elle n’avait jamais l’habitude d’aller.

C’est impressionnant de voir à quel point le comportement de sa femelle change. On tisse encore plus de liens car elle « sait que nous savons » ce qu’il se passe, ce qu’elle vit.

Peux-tu nous donner des conseils durant la mise-bas de la chatte ?

Laisser gérer notre princesse ! C’est elle qui sait ce qui est bon pour elle. Bien sûr, sous notre contrôle. Par exemple, j’avais préparé un endroit douillet pour qu’elle puisse mettre bas mais elle a préféré mettre ses bébés au monde ailleurs alors je l’ai laissé faire. Le but est de ne pas lui ajouter du stress.
Lui parler, l’encourager, tout en la laissant faire. Elle sait que nous sommes là au cas où pour l’aider. Nous sommes un soutien psychologique pour elle et je pense que c’est déjà une grande aide, ne pas se sentir seule et savoir que ses humains sont là si besoin.

Peux-tu nous donner des recommandations pour bien accompagner les chatons dans leurs premières semaines de vie ?

Préparer un nid douillet, au chaud. Les chatons de moins de 3 semaines ne régulent pas leur température. Ils peuvent ainsi perdre la vie s’ils ont trop chaud ou trop froid. Les mamans ont parfois tendance à déplacer leurs chatons sur le carrelage et de nombreux chatons décèdent lorsqu’ils y restent trop longtemps. Les mamans ne pensent pas à mal mais voici un exemple de l’importance de notre présence pour « laisser faire la maman tout en contrôlant ».
Je fais chauffer des galettes/coussins au micro-ondes et je les positionne sous les plaids pour garder une température agréable et douillette.
Donner le maximum d’attention à la maman et aux bébés car la sociabilisation commence dès la naissance ; voire même dans le ventre de la maman quand on le caresse.
La maman a besoin d’une alimentation de qualité, spéciale gestation/lactation pour permettre aux bébés de prendre des forces, prendre du poids et ainsi être en bonne santé.

Tu parles de sociabilisation, peux-tu nous en dire plus ?


Oui bien sûr ! C’est une étape très importante qui commence vers l’âge de 3 semaines et se termine vers 12 semaines (lorsque les chatons vont dans leur nouvelle famille). Cette étape est essentielle pour que les chatons deviennent des chats équilibrés et non craintifs. Plus le chaton aura passé du temps avec sa maman et ses frères et sœurs, et plus son éducation sera facile. C’est pour cela qu’il est important de ne pas adopter un chaton avant l’âge de 3 mois. C’est parfois long pour les adoptants mais ce ne sera que du bonheur après !

Si le chaton n’a pas de frères et sœurs et/ou si la chatte ne s’en occupe pas (ce n’est pas du tout le cas de Didine), alors il faut prendre en charge la familiarisation du ou des chatons. Voici quelques éléments clés selon moi :

  • Apprendre aux chatons à contrôler ses comportements (c’est l’apprentissage des autocontrôles) : par exemple, un chat ne doit pas vous mordre ou vous griffer quand vous le caressez ou que vous jouez avec lui. Les mains doivent être le reflet de la douceur et non de l’attaque.
  • Faites écouter à votre chaton de nombreux bruits qui composent le quotidien dans une maison : l’aspirateur, la sonnerie, la musique, la télévision…
  • Vous pouvez également habituer vos chatons à de nouvelles expériences / situations comme par exemple le brossage ou le faire entrer dans une cage de transport.

Plus il découvrira la vie qui l’entoure à vos côtés, plus il aura d’expériences positives car vous l’aurez rassuré et accompagné dans toutes les étapes qui composent la vie et sa future vie.

Parlons adoption, quelles bonnes pratiques sont à suivre pour faire adopter les chatons ?


Attendre au moins 12 semaines pour le départ des chatons dans leurs nouvelles familles 🙂
Certes, un chaton mange seul et va à la litière bien avant mais il a énormément besoin de sa maman pour apprendre à vivre en communauté avec des chats et des humains. Sa maman lui apprend qu’il faut jouer sans mordre par exemple. Le chaton prend exemple sur sa maman pour faire sa toilette, aller à la litière, etc. Un chaton qui aura été bien sevré sera un chaton et un chat adulte équilibré et ainsi un parfait compagnon de vie.

Trouver des familles pour les chatons est une étape extrêmement importante car il s’agit de confier des bébés que l’on a vu naître et dont on s’est occupé pendant 3 mois. Leur poser des questions sur leur mode de vie est important, aborder des sujets comme les visites chez le vétérinaire, la garde pendant les vacances, la sécurisation des extérieurs (fenêtre, balcon, jardin…), les compagnons déjà présents (humains, félins, canins) … Connaître le mode de vie des adoptants permet de leur confier un chaton qui leur correspond. On conseillera un chaton curieux et joueur à une famille ayant des enfants par exemple. L’objectif est de rendre le chaton heureux, tout comme sa famille. Il s’agit d’un véritable échange et d’une relation de confiance avec les adoptants.

Un dernier conseil pour tous ceux qui ont une portée de chatons à la maison ?

C’est du travail 🙂 Oui, c’est adorable et merveilleux. Il ne faut pas oublier que vous avez la responsabilité de petits êtres vivants et de leur maman. C’est grâce à vous qu’ils vivent, grandissent, s’épanouissent. Il faut parfois s’oublier pour leur donner.
Ce n’est que du bonheur lorsque l’on reçoit des photos et vidéos de chatons nés chez nous il y a plus de 5 ans et c’est la plus belle des récompenses.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat