Interview : l’adoption d’un chaton chez un éleveur

Interview : l’adoption d’un chaton chez un éleveur

Andreea, peux-tu rapidement te présenter toi et ta tribu ?

Je m’appelle Andreea, j’ai 34 ans, un chien, un chat et une petite fille de 2 ans et demi. Jazz est un berger australien de 2 ans, une chienne sportive et volontaire, ma partenaire infatigable de canicross. Joey est le dernier membre de ma tribu, il n’a que 3 mois, un adorable petit ragdoll tout doux, mais avec un petit caractère bien trempé et beaucoup de charisme.

Raconte nous l’adoption de ton adorable chaton Joey

Je pensais adopter un chaton depuis un petit moment déjà et un ragdoll en particulier parce que cette race est très douce et sociable avec les chiens et les enfants. Joey est arrivé dans nos vies depuis un peu plus de 2 semaines et il a déjà pris ses marques, il est devenu très proche de nous en un temps très court et il m’épate par sa capacité d’adaptation à un milieu aussi dynamique et vivant que le nôtre.

Ma fille l’adore tout simplement, elle passe des heures à le câliner et à le faire courir derrière sa canne à pêche et Joey lui rend bien tout l’amour et l’attention qu’elle lui porte. Parfois de manière maladroite, car ils sont très jeunes encore tous les deux, mais un animal est une belle source de leçons à apprendre et je fais de mon mieux pour leur inculquer un respect mutuel et faire en sorte que chacun connaisse les limites de l’autre en lisant les signes.

Avec Jazz, c’est clairement une super amitié qui commence. Cela a été très fluide entre eux dès le début. Le premier soir, Jazz a eu comme consigne de rester dans son panier et observer à distance, ce qui a permis à Joey de se familiariser rapidement avec son nouvel espace de vie, sans pression. Ensuite, il s’est très vite intéressé à elle et a cherché l’interaction. Ils jouent aujourd’hui très bien ensemble et les moments câlins sont un vrai bonheur à voir. Elle le materne beaucoup, lui lave les oreilles jusqu’à lui mouiller complètement la tête et il la prend aussi pour une maman de substitution, car je l’ai déjà vu chercher à téter.

Comment vois-tu l’adoption d’un animal ?

Mais adopter un chaton (et n’importe quel animal, d’ailleurs) est une grande responsabilité, car on ouvre sa porte à un nouveau membre de la famille et il faut être prêt à tout un tas de situations qu’on ne peut pas toujours anticiper. Un animal a besoin de temps, d’attention, d’amour, de moments de jeu et de câlins. Mais il peut aussi tomber malade, avoir des problèmes de comportement à régler et tout cela p

eut coûter cher (en argent et en énergie aussi). C’est une responsabilité qu’on doit porter pendant 10-15 ans en moyenne et de laquelle on ne peut pas se dédouaner. L’adoption doit être un acte réfléchi et documenté en préalable, car on doit s’assurer de la compatibilité des animaux qu’on choisit avec notre style de vie et ne pas se laisser influencer par un effet de mode, par exemple. Trop d’animaux sont abandonnés à cause de cela.

Pour ma part, j’ai choisi de passer par un élevage pour Jazz et Joey pour deux raisons principales. Premièrement, j’avais déjà à la maison un chien adulte avec des problèmes de comportement, donc je préférais prendre un chiot et un dont je choisirais bien en amont les principaux traits de caractère. Et cela est plus simple à faire lorsqu’on connaît les parents et qu’on a en face des professionnels capables de nous conseiller et accompagner dès le départ et même par la suite, dans la phase ado qui peut être pénible et l’a bien été pour Jazz. Deuxièmement, j’ai fait confiance à mon partenaire Royal Canin sur les recommandations d’élevage, car j’avais eu auparavant des expériences moins heureuses, que ce soit auprès de particuliers ou autres élevages et je pense que la renommée dans ce milieu se mérite et se travaille dur au quotidien.

Un dernier conseil ?

Si j’avais un seul conseil à donner aux foyers qui souhaitent adopter un animal, ce serait de ne pas se précipiter. Bien se renseigner sur la race ou les traits de caractère qui seraient idéales pour leur cas et attendre le bon match. J’ai attendu 2 ans pour avoir Joey, parce que les qualités que j’espérais ne sont pas identiques avec celles d’une autre personne. Je suis heureuse d’avoir pris le temps, parce qu’aujourd’hui je peux dire qu’il a mérité toute l’attente.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat
Paramètres des cookies