Le mot de l'éleveur

Bienvenue dans notre Elevage de RAGDOLLS et de BENGALS….
 L’élevage des Vents du Sud est entièrement consacré au Bengal et au Ragdoll. Nous sommes un élevage professionnel  situé dans le VAUCLUSE (84) près d’ORANGE (15 kms sortie ORANGE Centre).
 
 
  Nous sommes tombés sous le charme du RAGDOLL d’une part…..
Dans le monde félin, le Ragdoll se distingue par trois caractéristiques qui n’appartiennent qu’à lui :
– La première est son caractère, car jamais chat ne fut plus doux, plus calme et plus docile ;
– La deuxième est le très faible tonus musculaire et la grande flexibilité de son corps qui lui permettent de prendre des positions presque incroyables, de se plier dans les sens les plus étranges, comme la poupée de chiffon dont il a pris le nom,
– Et la troisième est sa faible sensibilité à la douleur.
Si cette dernière caractéristique est une très bonne chose quand notre animal a besoin des soins du vétérinarie, elle ne l’est pas du tout dans la vie de tous les jours. En effet, cette insensibilité peut être dangereuse car la douleur est un signal d’alarme, et en ne la ressentant pas, il ne réagira pas devant le danger. Le Ragdoll, au niveau agressivité, comportement et caractère, est l’antithèse du félin. Sa douceur, son adoration envers son maître le rendent perpétuellement détendu et confiant ; il aime rester tranquille pendant des heures sur les genoux de son maître ; en outre, il cohabite sans problèmes avec les autres animaux et n’entre jamais en compétition avec eux, il est toujours soumis ou, à la limite, se retire et se cache. Tout cela signifie clairement qu’il n’est absolument pas adapté à une vie en liberté, et il le sait d’ailleurs très bien : il est en effet extrêmement casanier et les changements de maison ou les voyages en auto ne le dérangent pas le moins du monde car il s’adapte immédiatement à son nouveau milieu, à condition de s’y sentir protégé. Si on possède un chat de cette race, on l’aura toujours derrière soi, en quête de câlins et d’amour, mais attention à ne pas lui marcher dessus ; ses réflexes sont plutôt lents et, si on le prend dans ses bras, il faut ensuite le poser par terre et ne pas le laisser sauter comme on le fait pour les autres chats, pour éviter qu’il ne se fasse mal en tombant, car ses mouvements sont très lents et il ne sait pas se retourner à mi-chemin pour retomber sur ses pattes.
Les origines du chat Ragdoll
L’ancêtre de tous les Ragdoll s’appelait Joséphine et c’était une chatte blanche Angora au tempérament très docile et au calme légendaire ; elle fut accouplée à un Sacré de Birmanie très posé ; dans leur première portée, on distingua trois chatons ayant le caractère de leurs parents et une tonicité musculaire très relâchée.
Les éleveurs considérèrent ces caractéristiques comme une mutation génétique et pour les conserver, ils mirent au point un plan d’accouplements en les limitant aux seuls descendants qui les possédaient. La race fut fixée en Californie par Anne Baker, en 1965, et fut tellement protégée durant les premières années que ceux qui voulaient commencer un élevage ne pouvaient pas prendre seulement une femelle mais un couple.
Le chat idéal
Le chat Ragdoll est un chat de taille imposante, disputant le titre de grand chat au Maine Coon ; sa tête est large et plutôt triangulaire aux contours arrondis ; le crâne est plat, même entre les oreilles. Le museau et le menton, moyennement longs et bien développés, sont franchement ronds et le nez présente un léger stop.
Les oreilles sont de taille moyenne, arrondies au sommet, larges à la base et légèrement inclinées vers l’avant. Les yeux grands et ovales sont un peu inclinés vers la base externe de l’oreille ; leur couleur est un bleu intense splendide. Le corps est exceptionnellement grand, avec une poitrine bien développée qui est aussi large que les cuisses.
La musculature est solide, plus lourde dans la partie postérieure. Les pattes sont de longueur, de musculature et d’ossature moyennes, les postérieures plus longues que les antérieures ; les pieds sont grands et ronds, avec du poil interdigital. La queue est longue mais toujours proportionnée au corps et elle s’affine légèrement en direction de la pointe ; en marchant, le chat la tient dressée vers le haut par rapport au corps.
Le poil peut être mi-long ou long, mais il est préférable qu’il soit long ; il a une texture souple et reste adhérent au corps. Il est plus long autour du cou, à l’extérieur du museau, au sommet de la tête, sur les épaules et le dos. Sur les pattes antérieures, le poil est bien fourni, mais court et moyen, tandis que sur les postérieures il est toujours bien fourni, mais long et plumeux.
La couleur du poil
Les couleurs appartiennent à la catégorie pointed, c’est-à-dire à celle des Siamois ; on trouve des seal points, des blue points, des chocolate points, des lilac points, des cinnamon points et des fawn points, tous en version gantée (avec les pieds blancs) ou bicolore.
Le caractère
On peut aisément dire que le chat Ragdoll respire la douceur, la gentillesse et la bonté ; il est très affectueux et dépend complètement de son maître dont sa survie dépend. Ses mouvements lents et son caractère très doux et tranquille en font un chat domestique idéal et le rendent particulièrement adapté aux personnes calmes. Le prendre dans les bras nous donne l’impression qu’il n’a pas de squelette et son abandon total le sentiment que l’on tient une peluche « vivante » ; mais n’oublions pas que même si c’est un chat facile, le Ragdoll est un chat à tous les effets, avec ses besoins et ses exigences.
Les soins
À part le toilettage normal, le chat Ragdoll ne demande pas de soins particuliers mais, comme on l’a déjà dit, c’est un chat qui doit être surveillé et protégé de lui-même car son inconscience du danger le mettent souvent dans des situations dangereuses.
 
 
 
 
 Et du BENGAL d’une part…..
 

  Nous sommes tombés sous le charme du BENGAL qui est un chat amical, aimant, alerte, intelligent et curieux.   Le Bengal est une race de chat récente, créée par croisement entre un chat domestique et un chat léopard asiatique (ALC), avec pour objectif de transférer le patron exotique de la robe du félidé sauvage sur une race de chat domestique.   Le Bengal est un chat de taille moyenne,longiligne et musclé il a une somptueuse robe, sans équivalent chez un autre chat, dense, brillante comme saupoudrée d’or.   Le Bengal n’est effrayé ni par des chats ni par d’autres animaux.Il ne craint pas l’eau et aime jouer.   Tous nos chats sont inscrit au LOOF et testé FIV FELF PKD  et pkdef.   Nous vous souhaitons une bonne visite …….
   
Le bengal résulte du croisement entre un chat domestique et le chat léopard (Prionailurus bengalensis), petit félin sauvage que l’on trouve en Asie et en particulier dans la province du Bengale. C’est en 1963 3 que pour la première fois on croisa chat domestique et félin sauvage. C’était une américaine, Jean S. Mill, généticienne, qui réalisa le croisement et choisit un chat noir de la race American Shorthair. De ce croisement sont issus les Hybrides dits « F1 » (1re génération) puis « F2 » (2e génération), chats mi-sauvages. Les chats de race bengal dit « domestiques » appartiennent au minimum aux 4e et 5e générations. Ils peuvent alors participer à des concours ou expositions et être vendus à des particuliers.
Depuis 1963, un travail de sélection a eu lieu pour garder l’apparence sauvage du Chat léopard du Bengale mais en ayant le caractère de chat domestique. Jean S. Mill fut aidée par l’Université de Davis en Californie qui lui fournit huit femelles issues d’un même croisement et qui étaient destinées à la recherche sur la leucose féline. Il y eut également des croisements avec le mau égyptien, le burmese et le siamois dans le but de fixer certaines caractéristiques physiques et de ne pas tomber dans une trop forte consanguinité. Il fallut attendre 1985 pour que Jean S. Mill puisse présenter un de ses chats en exposition. Le succès est immédiat et la TICA reconnaît rapidement la race en tant que « nouvelle race » en 1986 et l’autorise à accéder au championnat en 1994. Entre temps, en 1989, le premier bengal arrive en France, directement importé de l’élevage de Jean S. Mill. Il s’agit d’une femelle et rapidement trois mâles la rejoignent. La première portée française naît en 1993 et l’élevage français du bengal démarre. Le LOOF reconnaît la race quelques années plus tard, en 1997. L’Angleterre accueille ses premiers bengals en 1991. En 2009, la CFA ne reconnaît pas encore la race tandis que la FIFé l’a fait récemment. Désormais, les croisements avec des Chats léopards du Bengale ne sont plus autorisés.

 

Nos coordonnées

DES VENTS DU SUD

Voir le numéro de téléphone Contacter par email

Contact DES VENTS DU SUD

Vous souhaitez des renseignements sur nos chatons ou vous souhaitez réserver votre futur compagnon ?
N'hésitez pas à nous envoyer un message :