Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+1Print this page

Mon chat est difficile, comment lui faire plaisir?

http://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/Fotolia_74767864_S.jpg

"Mon chat ne mange pas n’importe quoi, c’est un chat difficile à contenter !". Une phrase souvent entendue chez les propriétaires car il est vrai que nourrir un chat n’est pas toujours facile. Même affamé, il peut ne montrer aucun intérêt pour un aliment qu’il juge peu appétissant. Aussi, pour bien nourrir votre chat difficile et stimuler son appétit, mieux vaut connaître les spécificités de son comportement alimentaire.

Comment nourrir un chat difficile ?

L’appétit du chat : bien plus qu’une histoire de goût !

Si l’odorat est beaucoup plus développé chez le chat que chez l’Homme, il n’en est pas de même pour le goût. L’humain possède en effet 9 000 bourgeons gustatifs tandis que la bouche du chat n’en comporte que 470 : le chat est donc très peu sensible aux saveurs sucrées et salées.

C’est donc avant tout par l’odorat que le chat choisit son alimentation, grâce à une muqueuse olfactive 6 fois plus sensible que celle de l’homme. L’odeur de l’aliment est donc un véritable repère pour lui.

Autre sens intervenant dans son choix alimentaire : la sensation en bouche qui se dévoile à votre chat dès le premier contact avec l’aliment. Sa dentition particulière et ses papilles situées sur le dessus de la langue lui donnent une grande sensibilité tactile.

Cette sensation peut s’avérer discriminante dans le choix alimentaire et certains chats seront plus sensibles aux sensations de croquant liées à la texture de l’aliment, à sa forme ou à sa taille.

La perception de l’aliment, moteur de la préférence

La préférence alimentaire du chat dépend surtout de la manière dont il perçoit son aliment. Pour cela, il se réfère à deux critères principaux :

•La mémorisation de ses expériences alimentaires

Dès son plus jeune âge, le cerveau de votre chat enregistre toutes les perceptions instinctives ou acquises qui vont constituer sa préférence individuelle.

Il est capable de garder en mémoire des odeurs ou des textures qu’il pourra associer à un moment de plaisir ou de stress, selon son expérience passée.

Ainsi de mauvaises expériences alimentaires peuvent expliquer le refus de certains aliments. 
À l’inverse, un chat adulte pourra montrer une préférence naturelle pour un aliment que sa mère aura consommé pendant la gestation ou qu’il aura découvert lui-même au moment du sevrage.

•L’environnement du chat au moment des repas

Votre chat organise son espace de vie en quatre zones : repas, jeux, repos et propreté. Si elles ne sont pas suffisamment espacées, cela peut entraîner des perturbations dans son comportement alimentaire.

La présence de congénères ou d’autres animaux est également un facteur de modification de comportement alimentaire (compétition, chaleurs…).

Peut-on prévoir la préférence alimentaire du chat ?

Cela paraît impossible car cette préférence a de nombreuses origines dont des facteurs innés et acquis qui dépendent de la propre histoire de votre chat. Lui seul est maître de sa préférence au moment de ses repas. Il faut donc le laisser choisir !

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+1Print this page

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat