Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+2Print this page

Sevrage du chaton : Conseils pour sevrer un chat

http://www.wikichat.fr/wp-content/uploads/sites/2/Fotolia_20748253_S.jpg

La période du sevrage est essentielle pour le développement du chaton et la construction de son capital santé.

Sevrage chaton: comment réussir le sevrage de mon chaton ?

Quand débuter le sevrage de votre chaton ?

Le sevrage du chaton débute dès la fin de la troisième semaine d’allaitement maternel ou d’alimentation par lait maternisé pour chaton, quand les dents de lait commencent à apparaître. C’est le moment de commencer à donner un aliment pour chaton d’abord réhydraté puis sec, surtout si la portée est nombreuse afin de soulager la mère. Il se prolongera jusqu’à la 8ème semaine du chaton.

Le sevrage du chaton dans le temps

  • Dès la fin de la 3ème semaine: les dents de lait commencent à apparaître. C’est le moment de donner un aliment pour chaton réhydraté.
  • Vers 4 à 5 semaines: on observe une baisse de la vitesse de croissance, correspondant à une baisse de la lactation associée à une sous-consommation transitoire d’aliments.
  • Vers 7 semaines: le chaton consomme assez d’aliments solides pour permettre une reprise de sa croissance.
  • A partir de 8 semaines: la période d’autonomie du chaton débute. Il se nourrit seul et à volonté, et grandit jusqu’à son format adulte définitif.

Au début, la consommation des chatons sera minime, mais elle augmentera progressivement. Vers la 5ème semaine, le comportement de la mère se modifie : elle délaisse de plus en plus sa portée, ne lui consacrant que 20 % de son temps.

L’aliment pour chaton devient alors la source principale d’approvisionnement énergétique pour les chatons.

Les principales qualités d’un bon aliment de sevrage pour chaton

Protéines, minéraux, vitamines… La nourriture pour chaton doit être riche en énergie et suffisamment appétente pour stimuler la consommation spontanée du chaton. C’est pendant son plus jeune âge que se développe le goût du chat.

L’aliment peut être aussi bien donné à la chatte allaitante qu’aux chatons. En effet, leurs exigences nutritionnelles sont semblables et les chatons ont tendance à imiter le comportement de leur mère.

Il est également recommandé pendant la gestation de nourrir la chatte avec le même aliment qui sera donné aux chatons en période de sevrage.

Comment nourrir mon chaton ?

Si l’aliment choisi est complet, équilibré et adapté à la croissance du chaton, vous n’avez pas besoin d’en changer pour varier les goûts ou les apports nutritionnels.

Ce qui compte, c’est que l’aliment lui-même soit composé d’ingrédients de haute qualité, apportant l’ensemble des nutriments dont le chaton a besoin.

Plusieurs repas par jour et de l’eau toujours à disposition

Afin de contrôler la régularité de la croissance, les chatons sevrés doivent être pesés au moins une fois par semaine. Si la prise de poids se ralentit nettement ou s’arrête, cela est le signe d’un problème nutritionnel ou pathologique.

En tout, 3 à 5 repas doivent être distribués au cours de la journée. Mieux vaut laisser l’aliment à disposition du ou des chatons pendant un temps limité, puis enlever les restes et ne rien proposer avant le repas suivant.

De l’eau claire et fraîche doit parallèlement être mise à leur disposition. Plus le chat boit, plus ses urines seront diluées et moins il a de risque de développer d’éventuels calculs urinaires. Cet apprentissage se fait d’autant mieux qu’il est commencé très tôt.

Sevrage du chaton : le point sur les troubles possibles

Au cours du sevrage, les capacités digestives du chaton évoluent : il digère de moins en moins le sucre du lait (le lactose), en revanche il devient progressivement capable de digérer l’amidon.

Attention tout de même : cette capacité à digérer l’amidon se développe très lentement et jusqu’à l’âge de 2 mois, le risque de diarrhée par mal-digestion est très présent.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+2Print this page

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat